FLASH INFO
Nouveaux Mantais : Faites-vous connaître par mail : contact@manteslajolie.frLe Musée de l'Hôtel-Dieu est actuellement fermé pour travaux. Réouverture prévue au 2e semestre 2018.
english flag

En Bref

 

Pierre-Richard Dahoo, la physique est son moteur

 

Le nouveau directeur de l’IUT de Mantes en Yvelines connaît bien l’Université de Versailles-Saint-Quentin et le Mantois où il a enseigné. Ce scientifique-né est un pur produit de l’université « à la française » dont il vante les mérites et pour laquelle il a quelques projets.

Devant le collège royal de Curepipe, où Pierre-Richard Dahoo a suivi une partie de ses études, sont érigées deux statues : l’une d’un soldat français, l’autre d’un soldat anglais, rappelant les conflits qui opposèrent les deux puissances colonisatrices. Ces cultures occidentales sont restées ancrées dans l’esprit des habitants de l’île Maurice et dans celui du jeune homme bilingue.

 

Fils d’ouvrier, Pierre-Richard est un passionné de mathématiques. Il le doit à son père et à son oncle avec lesquels cette science devient souvent un jeu distrayant et magique. Mais à l’âge d’entamer des études supérieures, l’île s’avère bientôt trop petite pour satisfaire ses ambitions. Entre Londres et Paris, il n’hésite pas longtemps.

 

« L’université française a un atout déterminant », confie-t-il « elle est quasiment gratuite. Elle m’a offert la possibilité d’accéder au plus haut niveau, alors que j’étais loin de faire partie de l’élite. » Un véritable « espace de liberté intellectuelle », où le féru de mathématiques appliqués s’épanouit sous la houlette de Serge Laroche, Prix Nobel de Physique en 2012, qui fut l’un de ses professeurs.

 

Parcours exemplaire

Débute alors une longue et belle carrière scientifique. Bardé de titres et de diplômes, travailleur acharné, il s’implique dans l’enseignement de la physique et la recherche. Il rédige de nombreuses thèses et ouvrages et plusieurs dizaines d’articles dans des revues spécialisées. Professeur dans le département mécatronique de l’Isty (école d’ingénieurs basée à Mantes-la-Ville), il s’investi dans le Mantois dès 2004. En parallèle, il occupe plusieurs postes administratifs qui renforcent son expérience dans le pilotage des établissements.

 

Fort de ce parcours exemplaire, il s’est lancé un défi : « poursuivre et amplifier la dynamique de développement de l’IUT ». Pour y parvenir, il a déjà mis en route trois chantiers. Il souhaite en faire un pôle attractif, d’excellence technologique et professionnelle en renforçant notamment l’alternance. Il œuvre déjà sur des projets communs avec l’Isty, afin de créer des passerelles et des espaces de travail destinés aux enseignants-chercheurs. Enfin, il pense que tisser des liens à l’international peut offrir des chances supplémentaires aux étudiants et participer au rayonnement de l’université.

 

Un programme audacieux dont la finalité est de contribuer à la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur. « La vocation première de l’IUT est la réussite et l’insertion professionnelle des étudiants » rappelle-t-il. Comme un écho à son propre parcours…

haut de page

Rechercher dans les archives

 

Cliquez ici pour effectuer une recherche dans les archives du site Internet.

 
ACTUALITÉS

Le marché du Val Fourré déménage et se modernise
La Ville fait la chasse aux marchands de sommeil
Recensement du 18 janvier au 24 février à Mantes-la-Jolie
Réforme du stationnement : consultez la FAQ
Rejoignez la Ville sur Instagram !
 
EN BREF
Réouverture prochaine de la Ferme pédagogique
Visite commentée - église Sainte Anne de Gassicourt
Redore ton blason
Café Info Débat
Réunion de véhicules de collection
3 minutes pour comprendre les missions de GPS&O
Championnats de France de cyclisme sur route - Devenez bénévole !
Neutralisation d'une voie sur le pont Mantes-la-Jolie – Limay
Inscriptions scolaires
Recensement 2018
EOLE : les travaux débutent en novembre dans votre gare