FLASH INFO
Nouveaux Mantais : Faites-vous connaître par mail : contact@manteslajolie.frLe Musée de l'Hôtel-Dieu est actuellement fermé pour travaux. Réouverture prévue au 2e semestre 2018.
english flag

Actualité

 

L'innovation environnementale à votre service

Depuis plusieurs années, la Ville est engagée dans une politique environnementale et énergétique ambitieuse. Cette démarche volontariste améliore le cadre de vie, réduit la pollution et génère des économies substantielles.

 

actu dossier avril fdm

 

Un jardin sur le toit
Plusieurs équipements municipaux possèdent un toit-terrasse : l’emplacement idéal pour l’installation d’une toiture végétalisée ou photovoltaïque ! Outre leur esthétique, elles permettent d’améliorer l’isolation et l’inertie thermique. La photovoltaïque alimente en partie les bâtiments en énergie. Ces techniques, qui sont parfaitement au point ne provoquent aucune altération du bâtiment. Au contraire, la stabilité et l’étanchéité des toitures végétalisées sont supérieures aux toitures plates classiques. Plusieurs écoles (Préau de l’école Marie-Curie, Lavandes, Pervenches, Glycines et Primevères, Louise-de-Vilmorin et Claude-Monet) ainsi que l’Hôtel de ville sont équipés.

De même, des panneaux photovoltaïques ont ainsi été installés sur le toit du gymnase Georges-Lucan.

 

Pose de la toiture végétalisée de l'Hôtel de Ville.

 

L’eau de pluie : l’or bleu
L’eau est devenue une ressource précieuse qu’il faut économiser. Plusieurs équipements de récupération d’eau de pluie sont opérationnels. Par exemple, une cuve de 30 m3 récupère et stocke l’eau à partir de la toiture du Centre Technique Municipal, pour être utilisée par le service Propreté. Une cuve de récupération des eaux de pluie de 10 m3 a été enterrée dans le square Brieussel. Grâce à un système de drainage et de filtration, les précipitations qui s’abattent sur le square mais également sur le toit du pavillon Duhamel sont stockées. Par un système de réseau enterré et de pompes, cette cuve est raccordée aux bouches d’arrosage
utilisées par les agents des espaces verts.


Le bois plus chaleureux
Mantes-la-Jolie a souhaité transformer son réseau de chaleur. Avec la société Dalkia, la Ville s’est lancée dans la construction d’une chaufferie biomasse, opérationnelle depuis fin 2013. L’énergie y est produite grâce à la
combustion de bois, mais pas n’importe lequel. Il s’agit essentiellement de plaquettes forestières issues d’élagage (et de reliquat de compost) provenant d’un rayon de 80 km maximum autour de l’installation.
Résultat : cet équipement est capable de fournir chaque année plus de 60 % de l’énergie nécessaire au chauffage et à la fourniture d’eau chaude de 5500 logements et de nombreuses infrastructures collectives. Tout cela en réduisant fortement l’empreinte carbone de la ville mais aussi en faisant baisser la facture énergétique de façon significative !

 

Des bâtiments moins énergivores
Plusieurs études ont été lancées concernant l’ensemble des bâtiments municipaux. L’objectif est d’établir un audit des performances énergétiques pour savoir où se situe la consommation de chacun d’entre eux. Il permettra d’engager les travaux les plus efficaces pour à la fois mieux les isoler, diminuer les coûts de fonctionnement et les rendre plus économes en énergie.

La démarche est déjà appliquée de façon systématique. Ainsi, les locaux de l’Association Sportive Mantaise, au Complexe Félicien-Dantan sont depuis peu chauffés au bois. Certaines chaudières au fioul sont remplacées par des chaudières au gaz à condensation qui offrent une meilleure performance énergétique. C’est le cas dans les écoles Albert-Uderzo, Ferdinand-Buisson, Les Myosotis. Des investissements plus élevés mais qui sont rentabilisés au bout de quelques années. D’importants travaux d’étanchéité ont aussi été effectués récemment dans les écoles maternelles Violettes, Campanules et Anémones. Invisibles pour les occupants, ils sont la garantie d’un plus grand confort et d’une économie sur les frais de fonctionnement.

 

dossier chaufferie biomasse

La chaufferie biomasse, inaugurée en 2013, a contribué à réduire la pollution.


Le quartier des Peintres-Médecins labellisé
La rénovation urbaine du Val Fourré, dont la Ville est maître d’ouvrage et l’Epamsa maître d’ouvrage délégué, n’est pas seulement une réussite: elle est considérée pour beaucoup comme un modèle du genre. Le nord du
quartier du Val Fourré a ainsi été labellisé « EcoQuartier 2015 ». Seuls 7 quartiers en France peuvent en dire autant ! Par ailleurs, Mantes-la-Jolie se montre dynamique dans l’application de l’innovation environnementale. En effet, la stratégie de gestion de l’eau dans le quartier a été récompensée pour son aspect innovant et bénéficiera de crédits de l’Anru* pour sa réalisation. Elle s’intéresse à tous les aspects, de la gestion des eaux de pluie à la consommation de l’eau. L’enjeu est de faire baisser la facture et de redonner du pouvoir d’achat aux riverains. Un programme de sensibilisation des habitants sera lancé pour favoriser le recours à des pratiques économes et à des équipements performants. L’enjeu est de faire baisser la facture
et de redonner du pouvoir d’achat aux riverains.

Cette stratégie de gestion du cycle de l’eau à l’échelle du quartier permettra de travailler sur l’optimisation de cette ressource tant dans l’usage que dans la distribution. Ainsi, les technologies de récupération d’eau seront étudiées pour leur déploiement sur les bâtiments et les espaces publics. Des réflexions sur la réutilisation des eaux de pluie pour diminuer les besoins en eau seront approfondies…
Là encore, la Ville montre l’exemple avec l’aménagement en cours d’un bassin vert, à proximité de l’école Matisse, qui fera entrer le paysage verdoyant des berges de la Seine au pied des habitations. Son rôle ne sera pas seulement esthétique. Toujours en eau quelle que soit la saison, il permettra de traiter écologiquement une grande partie des eaux de pluie et contribuera de plus à la préservation de la biodiversité.

* Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine.


Objectif zéro phyto !
Depuis plusieurs années, la Ville a anticipé les mesures d’interdiction des pesticides en restreignant de manière drastique leur usage, notamment pour l’entretien de ses espaces verts. « Elle se mobilise désormais pour mettre en oeuvre, au fur et à mesure, des solutions alternatives et durables à l’emploi de ces produits. Cette démarche participe pleinement à la qualité du cadre de vie offert aux Mantais », estime Véronique Tshimanga, Adjointe au Maire en charge de l’environnement et du développement durable.

 

Tous jardiniers
À l’heure où la moitié de la population mondiale habite en ville, le contact avec la nature n’aura jamais été aussi fragile, ni aussi indispensable. C’est pourquoi Mantes-la-Jolie souhaite lancer un programme de création de jardins potagers mis à disposition du grand public. Les expériences locales de jardins partagés, encouragés et accompagnés, ont été très bien accueillies par les habitants. « Leur création se fait par une démarche participative qui constitue une approche très concrète du développement durable », précise Catherine Bloc’h, Conseillère municipale déléguée aux espaces verts.


Dans la rue, les LED prennent le pouvoir
La Ville a décidé de moderniser son éclairage public. Il s’agit notamment de réaliser des économies d’énergie par l’utilisation de lanternes équipées de LED, garantissant une plus faible consommation électrique et une plus grande longévité. « Ces installations incluent des systèmes de variation ou de réduction de puissance pour adapter la luminosité aux besoins », explique Michel Vialay, Maire de Mantes-la-Jolie.

haut de page

Rechercher dans les archives

 

Cliquez ici pour effectuer une recherche dans les archives du site Internet.

 
ACTUALITÉS

J-62 avant le départ des Championnats de France de Cyclisme !
Parents, votre avis compte !
La Ville fait la chasse aux marchands de sommeil
Rejoignez la Ville sur Instagram !
 
EN BREF
Ouverture d’un espace de « coworking » éphémère
Village Santé - Concours de pâtisserie
Don du sang
Atelier danse et matière : zeste d’un mouvement
Coupe de France des régions d'aviron
Enquête INSEE "la mobilité des personnes"
Neutralisation d'une voie sur le pont Mantes-la-Jolie – Limay
3 minutes pour comprendre les missions de GPS&O
Championnats de France de cyclisme sur route - Devenez bénévole !
EOLE : les travaux débutent en novembre dans votre gare
Demande allocation énergie
Enquête INSEE " les ressources et conditions de vie "