FLASH INFO
Nouveaux Mantais : Faites-vous connaître par mail : contact@manteslajolie.frLe Musée de l'Hôtel-Dieu est actuellement fermé pour travaux. Réouverture prévue au 2e semestre 2018.
english flag

Cadre de Vie  puce Espaces Verts  puce Parc ornithologique

 

La réglementation des activités

Sur la Réserve Naturelle de l’Île l’Aumône, la circulation des véhicules et des cycles est interdite. La pêche, la chasse, ainsi que toutes activités portant atteinte de quelque manière que ce soit aux espèces animales et végétales sont interdites. Les promeneurs peuvent alors bénéficier de toutes les richesses naturelles du site.



haut de page

L'île autrefois

Elle était propriété de l’Hôtel-Dieu puis des hospices de Mantes et permettait d’approvisionner en foin une partie des propriétaires de bétail. Après la fenaison, l’île était laissée à la libre disposition des Mantais afin qu’ils puissent mener paître leurs bêtes en vertu d’un droit ancestral dit de « vaine pâture ». Jusqu’en 1971, l’île fut exploitée en prairie de fauche et de pâture, d’où son nom populaire d’île aux vaches.

haut de page

La création d'un espace naturel

En septembre 1997, la mairie de Mantes-la-Jolie entreprit des travaux pour mettre en valeur le patrimoine écologique de l ’Ile l’Aumône et en faire un espace de découverte et de sensibilisation à l’environnement.
Plantations d’arbustes, réfections des chemins, creusement de mares… Les aménagements se sont achevés par la création d’un plan d’eau d’ 1,5 ha à la pointe de l’île, qui permet d’accueillir foulques, poules d’eau, colverts, sarcelles, cygnes et autres oiseaux d’eau.

haut de page

Accès au parc ornithologique

Par l’autoroute A13 (depuis Paris)
Sortie n°11 direction Mantes-la-Jolie Centre Ville
Traversez le centre-ville en direction de Limay
Traversez la Seine sur le Pont Neuf et prendre la première à gauche : arrivée sur l ’Ile aux Dames
Rejoignez l’Ile l ’Aumône par la route principale (passage sur passerelle)
Garez votre véhicule sur le parking face au Parc des Expositions
Continuez à pied en longeant le Parc des Expositions :
Entrée de la Réserve Naturelle à 200m.
Ouvert du lundi au dimanche de 8h à 17h.

Pour plus de renseignements, contactez le Parc ornithologique : 01.34.77.54.27 ou parcornitho@manteslajolie.fr

haut de page

Découvrir le parc ornithologique

Les prairies
Les prairies pâturées sont constituées de graminées (trèfle, ray-grass, pâturin…), de renoncules, de plantain, d’oseilles et autres espèces végétales qui permettent aux animaux de se nourrir toute l’année.

Les prairies de fauche sont constituées d’espèces différentes : on y trouve en majorité la carotte, la berce et aussi des graminées. Les prairies de fauche, de par leur diversité végétale, permettent aux insectes comme les papillons de se reproduire. La fauche effectuée seulement à l’automne ne perturbe donc pas la faune.

Les milieux humides
À la fois aquatiques et terrestres, les milieux humides sont des milieux de transition qui permettent le développement d’une flore typique et parfois rare.

Les oiseaux des zones humides
Sur toutes les zones humides de la réserve, vous pourrez observer le héron cendré (à condition d’être patient et silencieux) mais aussi les colverts, les poules d’eau et les foulques macroules et leurs poussins, une fois le printemps venu.
Plus rares, sont le chevalier culblanc, de passage seulement au printemps et en été, le chevalier gambette qui se nourrit sur les berges du plan d’eau. Sur les roselières, les rousserolles effarvattes au chant typique, et le bruant des roseaux, plus discret, font leurs nids perchés dans ces hautes herbes.

Les amphibiens
Les grenouilles vertes ont colonisé toutes les mares, fossés, et plan d’eau de la réserve. Ainsi, vous pourrez facilement les observer en période de reproduction sur la mare pédagogique. Les mâles chanteurs sont repérables avec leurs sacs vocaux blancs, postés sur les herbes, attirant les femelles.

Les friches et les haies champêtres
Ces milieux arbustifs denses offrent à de nombreux oiseaux nourriture et tranquillité : Fauvettes à tête noire, mésanges charbonnière et à longue queue, chardonneret élégant, verdiers d’Europe sont ainsi des passereaux facilement observables sur la réserve, le long des sentiers de promenade.

Les prairies pâturées sont constituées de graminées (trèfle, ray-grass, pâturin…), de renoncules, de plantain, d’oseilles et autres espèces végétales qui permettent aux animaux de se nourrir toute l’année.
Les prairies de fauche sont constituées d’espèces différentes : on y trouve en majorité la carotte, la berce et aussi des graminées. Les prairies de fauche, de par leur diversité végétale, permettent aux insectes comme les papillons de se reproduire. La fauche effectuée seulement à l’automne ne perturbe donc pas la faune.


Les milieux humides
À la fois aquatiques et terrestres, les milieux humides sont des milieux de transition qui permettent le développement d’une flore typique et parfois rare.

Les oiseaux des zones humides
Sur toutes les zones humides de la réserve, vous pourrez observer le héron cendré (à condition d’être patient et silencieux) mais aussi les colverts, les poules d’eau et les foulques macroules et leurs poussins, une fois le printemps venu.
Plus rares, sont le chevalier culblanc, de passage seulement au printemps et en été, le chevalier gambette qui se nourrit sur les berges du plan d’eau. Sur les roselières, les rousserolles effarvattes au chant typique, et le bruant des roseaux, plus discret, font leurs nids perchés dans ces hautes herbes.

Les amphibiens
Les grenouilles vertes ont colonisé toutes les mares, fossés, et plan d’eau de la réserve. Ainsi, vous pourrez facilement les observer en période de reproduction sur la mare pédagogique. Les mâles chanteurs sont repérables avec leurs sacs vocaux blancs, postés sur les herbes, attirant les femelles.

Les friches et les haies champêtres
Ces milieux arbustifs denses offrent à de nombreux oiseaux nourriture et tranquillité : Fauvettes à tête noire, mésanges charbonnière et à longue queue, chardonneret élégant, verdiers d’Europe sont ainsi des passereaux facilement observables sur la réserve, le long des sentiers de promenade.

La Ripisylve
La ripisylve est une formation végétale riveraine et dépendante d’un cours d’eau ; on y trouve en majorité des saules, des aulnes et des frênes. La ripisylve est le support d’une grande biodiversité : de nombreuses espèces d’insectes, amphibiens, reptiles, oiseaux et mammifères sont présentes.



haut de page

SUIVEZ NOTRE ACTUALITÉ SUR...